L'Isle Verte

Fortement orienté vers l’Ouest, ce terrain surprend par sa déclivité ; la pente moyenne étant de 34 %. Par sa disposition, ce parc a un caractère insulaire, introverti (posture qui a d’ailleurs conféré le nom de ce programme). Il est ponctué par une multitude d’espèces végétales : résineux, conifères et arbres fruitiers trouvent leur place parmi des arbustes à floraison multicolore.

Sur ce tènement d’environ un hectare nous avons disposé quatre édifices, tous tournés vers l’Ouest, tous cherchant à épouser la pente d’une manière délicate et maîtrisé.  « L’immeuble de l’Isle », le bâtiment qui se situe au Sud de la placette haute est la construction la plus emblématique du projet. Elle se compose par l’addition de deux volumétries différentes. Le volume bas est disposé de telle manière qui puisse constituer avec sa toiture une terrasse pour les maisons en bande qui dessine la partie haute de cet immeuble. Son écriture résolument contemporaine et sa chromatique décline une intervention plastique de qualité. Une quinzaine d’habitations occupe la valeur intrinsèque de ce bâtiment, tous différents, tous disposant d’une terrasse, tous cherchant à profiter du soleil et de la vue imprenable sur le paysage éloigné.

Au Nord de la placette un autre bâtiment s’assoit sur la pente – « la Demeure de l’Isle ». Disposant de neuf appartements, il porte en lui les formes plastiques et le découpage spatial intérieur semblable à l’Immeuble de l’Isle.  Cependant quelques variations d’ordre dimensionnel se trouvent sur l’écriture du pignon. En bas de la pente un édifice composé de cinq appartements se pose d’une manière perpendiculaire à la voirie principale. Il s’ouvre vers l’Ouest et ses élévations sont à une échelle réduite par rapport avec celles des immeubles précédemment décrits. Son caractère domestique et ses dimensions nous a conduits à nommer cette architecture « Maison de l’Isle ». Tous les bâtiments qui ponctuent notre plan de masse profitent d’une toiture terrasse. Cette partie de l’architecture sera soigné afin que les vues plongeantes depuis le haut de la colline ne soient pas parasitées.

Matériaux, matières, textures et coloris, formes et volumes, insertion dans les pentes, la démarche plastique et fonctionnelle, la construction et préservation du paysage, la végétation et les abords, tout fut regardé et pensé, senti et dessiné afin que l’opération soit respectueuse, soigné, sobre et plaisante au regard.

Rue de Rochefoy

42390 Villars

Mission complète

2011 / 2012

Construction neuve

Oliam Immobilier

Parlez nous de votre projet